Un snood presque parfait

Comme je vous l’avais montré ici, j’étais sur un projet qui me faisait utiliser des techniques assez nouvelles pour moi : un snood en jacquard tricoté en rond. C’est un modèle Phildar que j’ai tricoté dans la désormais célèbre (pour les habituées) Partner 6 coloris Poudre et Renne. Comme un snood est assez large en général et que je trouve que pour l’hiver c’est un peu mieux d’avoir un col serré, j’ai tout tricoté en aiguille n°4 – bon ok c’est aussi pour une question de budget, parce que à 7,50 euros l’aiguille circulaire chez Phildar, ben voilà quoi …

dscf3142

Expérimentation n°1 : les aiguilles circulaires

Le montage des mailles fut assez laborieux, parce que l’aiguille se tortille dans tous les sens ! Finalement ça s’est bien goupillé dès le départ, je n’ai défait qu’une seule fois au début histoire de prendre la main. Ce qui est bien avec les circulaires, c’est que d’une part il n’y a pas de couture à faire à la fin, et d’autre part on ne fait pas d’aller retour, ce qui fait que pour le jersey endroit on ne fait que des mailles endroit. Par contre j’ai rencontré un problème, et c’est là que j’espère, chères lectrices de ce blog, que vous pourrez m’aider : comment fait-on pour ne pas décaler le motif jacquard et les mailles lorsqu’on tricote en rond ? En l’occurrence sur un snood ce n’est pas très grave parce qu’il n’est jamais à plat quand il est porté donc ça ne se remarque pas, mais j’aimerai bien savoir quand même 🙂 Mon autre problème a été que je suis allée trop vite au début et du coup je n’ai pas enlevé les mailles lisières de la grille, donc j’ai un motif un peu plus grand et ce n’est pas très important non plus pour les raisons citées ci-dessus.

dscf3133

Expérimentation n°2 : le jacquard

Alors là par contre je n’ai pas rencontré de difficultés, et j’étais trop contente de voir les motifs apparaître au fur et à mesure. Je m’en faisais toute une montagne alors que ce n’était pas si compliqué (mais un peu long parce que je faisais suivre le fil derrière chaque maille) !

En conclusion, j’ai adoré le jacquard et bien aimé tricoter en rond, même si les aiguilles circulaires doivent être plus intéressantes pour tricoter un pull qu’un snood où il n’y a pas beaucoup de coutures.

dscf3140

Catalogue Phildar n°77 ● Modèle n°52 ● Fil Partner 6

Publicités

16 réflexions sur “Un snood presque parfait

  1. Alors pour le souci avec la circulaire, comme tu dis, c’est que lorsqu’il y a un dessin, un motif, des rayures, il y a forcément un décalage. Car en fait, quand on tricote en rond, on tricote en spirale (comme au crochet lorsqu’on ne fait pas de maille en l’air entre chaque rang, si ça te parle^^). Donc forcément, la fin du rang est plus ou moins décalée. Pour parer à ça , on peut soit, si on coupe le fil entre chaque motif, terminer le tricot, puis ensuite tirer sur les fils des deux mailles décalées. Cela a pour effet de diminuer les deux mailles, et donne l’illusion que tout est à niveau (opération à faire avant blocage). Je pense qu’avec du jacquard avec fil suivi, ce serait possible, à condition de répartir le fil « tirée » sur les autres mailles, puis de bloquer gentiment le tout pour que ça ne bouge plus. Mais c’est la méthode de feignante on va dire.
    Soit, la méthode plus conventionnelle, qui marche bien pour les rayures (pourquoi pas pour le jacquard, faudrait tester), c’est de tricoter la dernière maille du rang dans la maille du rang précédent. En gros, tu obtiens deux mailles jumelles issues de la même maille, au même niveau, et au rang suivant tu les tricotes ensemble. Tu fais ça, à chaque fois que la maille de fin de rang et la maille du début de rang suivant sont de couleurs différentes. Encore une fois, ça permet de tricher, camoufler le décalage au niveau de la jonction uniquement, pas sur l’ensemble du tricot, je pense que c’est impossible.
    Il existe sans doute d’autres solutions, meilleures. Pour ma part, ce sont les deux que j’ai trouvé à force d’errer sur mes nombreux tricots …
    Bref, les deux solutions ont leurs avantages et leurs inconvénients ^^. Tout comme le tricot en rond. Le mieux étant au final de se débrouiller pour ne pas avoir un motif au niveau de la jonction, ça évite de faire toutes ses manips 🙂 .
    Enfin voilà, je pollues ton blog d’un gros blabla ah ah !

  2. Hello! Très sympa ton snood, bravo pour une double première ^^

    Pour le décalage, j’ai trouvé une technique bien efficace, notamment pour les rayures :
    Tu tricotes ton premier rang normalement. Arrivée à la fin, tu enlèves ton anneau marqueur (tu le remettras juste après), à la maille suivante (qui était la première maille de ton premier rang) tu vas récupérer la maille qui est en dessous (au rang r – 1 donc) et tu la remontes sur ton aiguille de gauche avec ta première maille du rang. Là tu vas tricoter ces 2 mailles ensemble, et replacer ton anneau marqueur juste après. En faisant ça, tu réduits le décalage dû à la spirale, mais tu décales ton début de rang d’une maille. Si tu fais des rayures, tu n’as besoin de faire ça que pour le premier rang de chaque changement de couleur. Bon si tu fais des rayures d’un rang, il faut le faire à chaque fois. Mais le résultat est nickel et quasi-invisible 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s